Le cratère du Ngorongoro – un endroit magnifique et fascinant

cratère du Ngorongoro

La Tanzanie est un endroit regorgeant de richesses culturelles, mais surtout naturelles. La plus grande caldeira au monde s’y trouve, le cratère du Ngorongoro.

L’illustre cratère de l’Afrique

De ces 326 km² de superficie, le cratère du ngorongoro est considéré comme la plus grande caldeira non remplie sur terre. Il mesure 620 mètres de profondeur et se situe à environ une demi-heure de Karatu, un district de la région d’Arusha en Tanzanie. Le cratère du Ngorongoro s’est formé lors de l’explosion d’un grand volcan il y a 2 millions d’années. Quand l’éclatement eut lieu, le volcan s’est effondré sur lui-même, créant ainsi ce magnifique trésor africain. Le cratère coïncide avec la zone de conservation de la Tanzanie et se joint au biotope de la Serengeti. En 1979, le cratère et la zone de conservation sont tous deux reconnus au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’endroit idéal pour un safari en Tanzanie. L’environnement y arbore un décor spectaculaire et un peu mystique. Malgré sa surface peu adaptée, la vie sauvage y est en abondance. On y rencontre plus de 25 mille animaux sauvages et une végétation diversifier. C’est aussi là que se trouve la plus intense concentration de lion au monde. Des zèbres ; des hippopotames ; des éléphants et encore beaucoup d’autres espèces coexistent dans cet écosystème. En tout, ce cratère de Tanzanie offre un beau panorama naturel et bien vivant.

Voyage au cœur du cratère de Ngorongoro 

On peut localiser un lac dans le cratère, c’est le lac Magadi. Les pentes aux bords du lac facilitent l’écoulement des eaux de pluie et favorisent la production des micro-organismes qui sont si appréciés des flamants roses. On y trouve ainsi une agglomération par millier de flamants roses chaque année. L’approvisionnement en eau des animaux présent dans le parc est assuré par ce même lac et par deux autres sources d’eau, le marais de Gorigor et de Mwandusi. Dans un coin du marécage de Gorigor, on peut apercevoir des hippopotames et des éléphants. Tout au Sud, on a le foret de Lerai, majoritairement composée d’arbres-acacias, ce qui caractérise très bien l’image de la savane africaine. Ce foret légèrement jaunâtre abrite en plus grande partie les animaux du cratère de Ngorongoro. Du haut des bords du cratère, on peut admirer toute l’étendue de sa surface à 600 mètres plus bas. De là, la vue est à en couper le souffle. Le cratère est un des rares lieux où vivent encore des rhinocéros noirs. C’est aussi dans le cratère que l’on peut observer des cobs en grande quantité. Sans oublier les célèbres prédateurs de l’Afrique, les lions. Ils y sont nombreux. Cependant, attendez-vous à ce que le paysage change d’aspect entre les saisons.

Des conseils pour une expédition

Si vous souhaitez organiser un voyage en afrique, ne ratez surtout pas l’occasion de visiter le grand cratère du Ngorongoro. Dans les environs des mois de juin à octobre, la végétation n’y est pas très dense. C’est donc à ce moment que vous pourrez le plus observer la vie animale. De plus, la sècheresse amène les animaux à sortir du foret pour se rapprocher du lac Magadi. D’ailleurs, c’est à cette saison que le nombre de touristes monte en flèche. Si vous désirez visiter le cratère avec un peu moins de monde, la saison qui s’ensuit est l’idéal. Après la période touristique, vous serez plus tranquille. Si vous désirez photographier votre expédition au cratère et en faire une œuvre d’art, le moment propice serrait la saison des pluies. C’est pendant les mois de janvier et de décembre que l’environnement retrouve sa couleur chatoyante. À cette période de l’année, la végétation est plus verdoyante que jamais. Cela rendra vos photos encore plus belles. Bien sûr, ce ne sont là que de simples renseignements. C’est aussi à ce moment-là que les femelles gnous mettent bas. Certes, votre voyage en tanzanie serait des plus satisfaisants en vous permettant une petite escapade dans les fonds du cratère du Ngorongoro. Il est très rare de pouvoir se rendre dans un endroit aussi fascinant et de pouvoir scruter de près la vie sauvage. Et en ce qui concerne l’hébergement, vous pouvez camper dans la nature aux abords sécuriser du Ngorongoro ou vous offrir un repos confortable dans une des loges dédier aux touristes.

Le Brésil : terre de contrastes et de beauté
Voyage en Laponie : les attraits touristiques à ne pas manquer